Piège à moustiques - image

Les différents types d’anti-moustiques

Les moustiques, ces petites bêtes suceuses de sang, ne sont vraiment pas appréciés par les personnes. Certains parlent même d’animaux les plus dangereux du monde. Ils transportent en effet souvent différentes sortes de maladies dans certains pays tropicaux. Outre cela, ils sont une véritable plaie la nuit au moment de dormir. Ainsi, voici quelques moyens de s’en débarrasser.

La citronnelle

L’huile de citronnelle est un répulsif naturel pour les insectes. Les principaux composants de l’huile sont le citronellol et le géraniol. La citronnelle agit en masquant les odeurs qui attirent les insectes, notamment le dioxyde de carbone et l’acide lactique chez les humains. L’un des avantages de l’utilisation de la citronnelle comme insectifuge est qu’elle est sans danger et non toxique pour les hommes et les autres animaux (et même pour certains insectes). Bien que certaines personnes puissent avoir de légères réactions allergiques à l’huile, même l’ingestion de citronnelle n’affectera pas les humains. Elle est simplement décomposée et évacuée du corps par l’urine.

Huile de cannelle

La cannelle est bien plus qu’une simple garniture à la compote de pommes. Selon des études sérieuses menées par des scientifiques, l’huile de cannelle peut tuer les œufs de moustique. Elle peut également agir comme répulsif contre les moustiques adultes, en particulier les espèces dangereuses comme le moustique tigre d’Asie.

Basilic

Le basilic est un ingrédient courant dans de nombreuses cuisines, mais il peut aussi être un antimoustique moyennement efficace. Les auteurs d’une étude scientifique ont réuni plusieurs résultats de tests utilisant le basilic comme répulsif. C’est près de 40 % de répulsion contre un type de moustique qui peut être porteur du paludisme qu’offre un simple pot de basilic placé sous une fenêtre. Les auteurs ont également noté que dans une étude en laboratoire, l’huile essentielle de basilic offrait une protection de 100 % en termes d’efficacité pendant plus de 6 heures contre les moustiques de la fièvre jaune. Ce sont alors des preuves qui montrent que le basilic peut fournir des résultats efficaces si bien exploités.

S’éloigner des eaux stagnantes

Les eaux stagnantes sont en effet un milieu où les moustiques aiment pondre leurs larves. C’est sûr dans ce cas qu’il y en a pleins à leurs alentours. Il faut aussi s’assurer de ne pas créer ce genre de milieu chez soi. Sur les jouets laissés sur la pelouse, les assiettes sous les pots de fleurs ou les déchets dans une poubelle ouverte, il faut tout vérifier. Les étangs, les piscines pour enfants et les cours mal drainées peuvent également attirer les moustiques. La plupart des méthodes citées ci-dessus sont des méthodes naturelles. Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’il existe sur le marché un tas de produits (spray, crèmes, répulsifs à ultrasons…) qui peuvent aussi être employés. Il dépend à chacun de choisir ce qui lui convient, mais il faut néanmoins s’informer sur les produits à utiliser. Autres types d’anti-moustiques sur https://www.piegeamoustique.com.