Crotte de rat tout savoir (reconnaitre, nettoyer, se débarrasser...)

Crotte de rat : tout savoir (reconnaitre, nettoyer, se débarrasser…)

Les rongeurs, tels que les rats, sont bien souvent des nuisibles pour l’homme. Afin d’identifier leur présence et ainsi prendre des mesures pour limiter leur prolifération, il est utile de connaître certaines caractéristiques relatives à leurs excréments, notamment la forme, la taille, la couleur et la consistance de la crotte de rat.

Forme et taille des crottes de rat

Forme et taille des crottes de rat

La forme de la crotte de rat diffère selon son espèce. En général, elle est plutôt cylindrique avec des pointes aux extrémités. On distingue principalement deux types de rats dont la morphologie des excréments varie :

  • Rat noir (Rattus rattus) : leurs crottes ont une forme fuselée et mesurent entre 10 et 15 millimètres de long.
  • Rat brun (Rattus norvegicus) : leurs déjections sont plus grosses, elles mesurent entre 15 et 20 millimètres, et ont généralement une forme rectangulaire.

Il convient également de noter que la taille des crottes de rat peut légèrement varier en fonction de l’âge, le sexe et l’alimentation de l’animal. Toutefois, ces différences se situent majoritairement dans les marges présentées ci-dessus.

Découvrir la race de rat husky.

Différenciation avec d’autres animaux

Les excréments de rat peuvent quelquefois être confondus avec ceux d’autres animaux, tels que la souris domestique ou le loir. Afin de les distinguer :

  • La crotte de souris est plus petite (environ 5 millimètres) et a une forme allongée avec des pointes.
  • Celle du loir, quant à elle, mesure entre 10 et 14 millimètres et possède des bouts arrondis.

Couleur et consistance des déjections de rat

Couleur et consistance des déjections de rat

Outre la forme et la taille, la couleur et la consistance des crottes de rat sont également des éléments distinctifs. Ces caractéristiques peuvent fournir des informations sur leur fraîcheur et ainsi aider à évaluer l’étendue de l’infestation.

S’agit-il de crottes de rat ?

Les crottes de rat sont généralement faciles à identifier : il s’agit de boulettes noires ou brun foncé légèrement plus grosses que des grains de riz.Les crottes de souris ont un aspect similaire, mais elles sont beaucoup plus petites. Vous trouverez souvent des excréments en tas, et si vous en avez trouvé un, il est probable qu’il y en ait d’autres, car les rats utilisent leur urine et leurs excréments pour marquer des pistes que d’autres rats peuvent suivre. Lorsque vous nettoyez les dégâts causés par les rats, soyez très minutieux les traces d’urine ou d’excréments peuvent laisser une odeur et attirer d’autres rats.

Couleur

Généralement, la couleur des déjections de rat va d’un brun foncé à noir. Les nuances varient en fonction de différents facteurs :

  1. L’alimentation du rongeur peut influencer la teinte des crottes.
  2. Le degré d’exposition à la lumière fait évoluer la couleur vers des teintes plus claires.
  3. La présence de moisissures blanches peut altérer l’apparence des crottes de rat, indiquant qu’elles sont anciennes.

Consistance

En ce qui concerne la consistance des excréments de rat, on observe deux phases :

  • Frais : les crottes sont légèrement molles et humides.
  • Séchées : après quelques jours, elles deviennent dures et friables et peuvent se désintégrer facilement lorsqu’on les manipule ou les écrase.

Les crottes de rat sont-elles dangereuses ?

Les rats sont connus pour être porteurs de maladies. Ils peuvent contenir de nombreux types de bactéries et de virus. Ils attirent également des parasites infestés de maladies, comme les puces, et c’est ainsi que la peste bubonique, ou peste noire, s’est répandue dans l’Europe du XIVe siècle. Si vous trouvez des crottes de rat, il n’y a pas lieu de paniquer. Mais vous devez prendre des mesures pour les nettoyer soigneusement et vous débarrasser des rats présents dans votre maison.

Que faire en cas de découverte de crottes de rat ?

Les rats sont vecteurs de nombreuses maladies et parasites. Lorsque vous identifiez la présence de leurs excréments dans un lieu ou un espace, il est primordial de prendre rapidement des mesures pour réduire les risques sanitaires :

  1. Nettoyage : Assurez-vous de bien nettoyer les zones contaminées à l’aide de produits appropriés, tout en prenant soin de porter des gants et un masque de protection.
  2. Inspection : Identifiez les endroits où les rats séjournent afin de mieux traiter le problème. Les nids, les traces de grattage et les taches d’urine peuvent aider à les localiser.
  3. Détection des points d’accès : Colmatez les moindres brèches qui permettent aux rongeurs de pénétrer dans vos locaux ou habitations.
  4. Piégeage : Des pièges mécaniques ou chimiques peuvent être utilisés pour réduire la population de rats. Si possible, faites appel à des professionnels pour une intervention efficace et moins risquée.

En somme, connaître les caractéristiques des crottes de rat peut vous aider à repérer rapidement leur présence et ainsi mettre en place les mesures nécessaires pour limiter les dégâts qu’ils causent. La vigilance est, comme toujours, la meilleure arme contre ce fléau bien connu de nos villes et campagnes.

Nettoyer l’urine et les excréments des rats

Étape 1 : Mettre des gants en caoutchouc ou en plastique.

Étape 2 : Vaporisez l’urine et les excréments avec une solution d’eau de Javel ou un désinfectant enregistré auprès de l’EPA jusqu’à ce qu’ils soient très humides. Laissez agir pendant 5 minutes ou selon les instructions figurant sur l’étiquette du désinfectant.

Étape 3 : Utilisez des serviettes en papier pour essuyer l’urine ou les excréments et le produit de nettoyage.

Étape 4 : Jetez les serviettes en papier dans une poubelle couverte qui est régulièrement vidée.

Étape 5 : Passez la serpillière ou l’éponge sur la zone avec un désinfectant.

  • Nettoyez toutes les surfaces dures, y compris les sols, les comptoirs, les armoires et les tiroirs.
  • Suivez les instructions ci-dessous pour nettoyer et désinfecter d’autres types de surfaces.

Étape 6 : Lavez les mains gantées avec de l’eau et du savon ou un désinfectant avant d’enlever les gants.

Étape 7 : Se laver les mains avec du savon et de l’eau chaude après avoir enlevé les gants ou utiliser un désinfectant sans eau à base d’alcool pour les mains lorsque le savon n’est pas disponible et que les mains ne sont pas visiblement souillées.

Nettoyer les rats morts ou les nids de rats

Les puces sont fréquentes chez les rongeurs. Pensez à utiliser un insectifuge sur vos vêtements, vos chaussures et vos mains pour réduire le risque de piqûres de puces et minimiser l’exposition aux maladies transmises par les puces lorsque vous ramassez des rongeurs morts et nettoyez les matériaux de nidification.

Étape 1 : Portez des gants en caoutchouc ou en plastique.

Étape 2 : Vaporisez un désinfectant sur le rongeur mort, le nid et la zone environnante. Laissez agir pendant 5 minutes ou selon les instructions figurant sur l’étiquette du désinfectant.

Étape 3 : Placez le rongeur mort ou les matériaux du nid dans un sac en plastique avec les pièges utilisés, à moins que vous n’ayez l’intention de réutiliser le piège.

Étape 4 : Faites un nœud aux extrémités du sac pour le fermer hermétiquement. Placez le sac plein dans un deuxième sac en plastique et fermez ce dernier en faisant un nœud avec les extrémités.

Étape 5 : Jetez le sac dans une poubelle couverte qui est régulièrement vidée ou contactez le service de santé de votre État pour obtenir des informations sur d’autres façons de jeter les rongeurs morts.

Étape 6 : Lavez les mains gantées avec de l’eau et du savon ou un désinfectant avant d’enlever les gants.

Étape 7 : se laver les mains avec du savon et de l’eau chaude après avoir enlevé les gants ou utiliser un désinfectant à base d’alcool sans eau si l’on ne dispose pas de savon et que les mains ne sont pas visiblement souillées.

Si vous prévoyez de réutiliser un piège à rat

Les pièges traditionnels peuvent être réutilisés. Si vous prévoyez de réutiliser le piège, immergez le piège avec le rongeur dans un désinfectant (à l’aide d’un seau) pendant 5 minutes en portant des gants en caoutchouc. Retirez le rongeur du piège en tenant ce dernier au-dessus d’un sac en plastique et en soulevant la barre métallique. Laissez tomber le rongeur dans le sac. Rincez bien le piège à l’eau pour éliminer l’odeur du désinfectant et laissez-le sécher complètement. Suivez les étapes 4 à 6 mentionnées ci-dessus en mettant le rongeur dans un double sac, en jetant le sac et en vous lavant les gants et les mains.

Que sont les rats ?

Que sont les rats

Les rats et leurs excréments peuvent être porteurs de maladies telles que les hantavirus qui peuvent vous rendre malade, mais il existe des moyens de les nettoyer et de s’en débarrasser sans cruauté.

Les rats sont un type de rongeurs qui vivent souvent dans les villes. Ils sont intelligents et extrêmement adaptables, ce qui fait qu’il est difficile de s’en débarrasser.

Les rats peuvent se reproduire rapidement. Les femelles donnent naissance à trois à six portées de huit petits ou plus chaque année. Les jeunes rats quittent leur mère au bout de 3 à 4 semaines et commencent à avoir leurs propres bébés à l’âge de 3 à 5 mois. Si les rats de compagnie peuvent vivre plus longtemps, le rat sauvage moyen ne vit pas plus d’un an.

Rats et souris

Il s’agit de deux rongeurs qui ont de nombreux points communs, notamment le fait qu’ils peuvent envahir votre maison. La principale différence est que les souris sont beaucoup plus petites que les rats. La plupart des souris que vous trouverez dans votre maison mesurent entre 2,5 et 3,7 pouces de long, sans compter leur queue. Même un petit rat mesure généralement au moins 5 pouces de long. D’autres différences existent :

  • Les souris ont des oreilles qui paraissent grandes par rapport à leur corps, contrairement aux rats.
  • Les rats sont plus enclins à manger des aliments riches en protéines.
  • Les deux se reproduisent rapidement, mais les rats peuvent avoir 1 000 descendants en un an, contre plusieurs centaines pour une seule souris.
  • Les rats sont moins territoriaux et plus disposés que les souris à vivre avec d’autres rats.

Types de rats

Il existe des dizaines d’espèces de rats dans le monde. Mais vous ne trouverez pas la plupart d’entre elles dans votre maison ou votre jardin. Si vous avez des rats chez vous, il s’agit très probablement de l’une des deux espèces suivantes.

Les rats surmulots. Avec leur fourrure brune et leur ventre gris, ces rats sont plus grands, plus trapus et leur queue est plus courte que celle des rats des toits. Ils mesurent en moyenne entre 33 et 46 centimètres et pesant entre 200 et 280 grammes. Les rats surmulots creusent à côté des fondations des bâtiments, sous les tas d’ordures et de bois, et autour des champs et des jardins. La plupart des rats surmulots restent au sous-sol ou au premier étage lorsqu’ils s’installent à l’intérieur.

Rats des toits. Également appelés rats noirs ou rats de bateau, les rats de toit ont un ventre gris ou blanc et pèsent entre 140 et 280 grammes. Leur queue est plus longue que leur tête et leur corps réunis. Ils nichent souvent dans les arbustes, les arbres et d’autres endroits hors du sol. À l’intérieur, on trouve généralement les rats des toits dans les armoires, les plafonds ou les greniers.

Où vivent les rats ?

Les rats surmulots vivent dans toutes les régions françaises. Les rats des toits préfèrent les climats plus chauds et se trouvent souvent le long de la côte.

Les rats peuvent vivre et nicher dans votre maison. Vous pouvez également les voir dans votre cour ou votre jardin. Les rats surmulots sont particulièrement connus pour vivre près des gens. Les jardins leur fournissent de la nourriture, de l’eau et un endroit où rester. Vous pouvez voir des trous dans le sol où les rats creusent.

Risques sanitaires liés aux rats

Les rats peuvent transmettre de nombreuses maladies aux humains et aux animaux, directement ou indirectement. Le contact direct implique

  • être mordu ou griffé
  • la consommation d’aliments contaminés
  • toucher des objets ou des surfaces contaminés, puis se toucher les yeux, le nez ou la bouche
  • respirer de l’air contaminé.

Le contact indirect avec les rats se produit généralement lorsque des personnes ou des animaux sont piqués par des puces, des moustiques, des tiques ou des acariens qui ont piqué des rats infectés.

Hantavirus que l’on peut attraper par les rats

Quelques maladies graves peuvent être causées par l’inhalation de l’urine et des excréments de rats infectés. Les hantavirus sont une famille de virus transmis par les souris et les rats, et différentes variantes d’hantavirus sont portées par différentes espèces de rongeurs hôtes. Les souches de hantavirus de l' »Ancien Monde » – celles que l’on trouve dans l’hémisphère oriental peuvent provoquer des maladies telles que la fièvre hémorragique avec syndrome rénal. Les hantavirus du « Nouveau Monde » ceux que l’on trouve dans les Amériques peuvent provoquer des maladies telles que le syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH).

Le SPH est une maladie respiratoire grave dont le taux de mortalité est de 38 %. Les premiers symptômes du SPH sont la fièvre et les douleurs musculaires, en particulier dans le dos, les hanches, les épaules et les cuisses. Les premiers symptômes peuvent également être les suivants

  • des douleurs abdominales
  • des frissons
  • diarrhée
  • des vertiges
  • Maux de tête
  • nausées
  • Vomissements

Les rats et la peste

La peste est peut-être la maladie la plus connue que les rats transmettent par contact indirect. La peste est une maladie bactérienne qui a tué des millions d’Européens au Moyen Âge. De nos jours, la peste non traitée peut encore provoquer des maladies graves ou la mort.

La peste peut prendre trois formes principales :

  • La peste bubonique. Les symptômes comprennent la fièvre, les frissons, les maux de tête, la faiblesse et le gonflement des ganglions lymphatiques.
  • La peste septicémique. Commençant par des symptômes similaires à ceux de la peste bubonique, la peste septicémique peut s’aggraver jusqu’à provoquer des hémorragies internes et des parties du corps, comme les doigts, les orteils ou le nez, qui deviennent noires et meurent.
  • Peste pneumonique. En plus des maux de tête, de la fièvre et de la faiblesse, une pneumonie se développe rapidement, rendant la respiration difficile et provoquant des douleurs thoraciques, de la toux et parfois des mucosités aqueuses ou sanguinolentes.

Signes de la présence de rats

Signes de la présence de rats

À moins qu’il n’y ait beaucoup de rats dans votre maison, il se peut que vous ayez des rats sans jamais les voir.Si vous pensez que vous avez des rats, il y a plusieurs signes que vous pouvez rechercher.

Les signes les plus courants d’une infestation de rats sont les suivants :

  • Excréments de rats autour de la maison, dans le garage ou dans les plats de nourriture pour animaux de compagnie
  • Trous rongés autour des plinthes ou des cadres de porte
  • Des terriers sous les poubelles, dans la cour, le jardin ou les tas de compost.
  • Nids de rats derrière des boîtes ou à l’intérieur d’espaces abrités comme des piles de bois ou des tiroirs.
  • On dirait que quelque chose gratte ou bouge entre les murs ou dans le grenier.
  • Des rats sont aperçus dans votre propriété ou se promènent le long des clôtures ou des lignes électriques, souvent à la tombée de la nuit.

Comment se débarrasser des rats ou les prévenir ?

Pour vous débarrasser des rats, vous pouvez prendre plusieurs mesures :

  • Éliminez les endroits où ils pourraient vivre.Dégagez les plates-bandes et les arbustes denses, et éloignez de votre maison les tas d’ordures, de compost ou de bois.
  • Empêchez l’accès à la nourriture. Conservez les ordures, les aliments pour animaux, les graines pour oiseaux et les autres sources de nourriture possibles dans des boîtes de conserve galvanisées munies d’un couvercle.Retirez toute nourriture non consommée des plats après avoir nourri vos animaux.
  • Bloquez les points d’entrée.Scellez toutes les fissures autour des fondations, des planchers, des portes ou des fenêtres qui sont plus larges qu’un quart de pouce.
  • Utilisez des parfums que les rats n’aiment pas. Essayez des répulsifs dont l’odeur ressemble à celle de la naphtaline, que les rats n’aiment pas. Plantez de la menthe, de la lavande ou de la citronnelle, ou dispersez des feuilles de menthe, de l’huile de menthe poivrée ou de la cannelle autour de votre maison. Placez des boules de coton avec du vinaigre là où vous voyez leurs nids.
  • Posez des pièges.Les pièges à rats existent en différentes versions, mortelles ou non.Si vous avez des rats de Norvège, placez des pièges dans les zones sombres près des murs et à tous les endroits où vous voyez des excréments.S’il s’agit de rats des toits, placez des pièges le long des corniches, des étagères, des poutres et des branches d’arbres.
  • Utilisez de la mort aux rats. Il existe de nombreux types de raticides.Respectez scrupuleusement les consignes de sécurité et d’utilisation du produit que vous avez choisi. Les raticides sont toxiques pour les humains, les animaux domestiques et les autres animaux. Évitez de les utiliser à l’intérieur et gardez-les hors de portée des enfants.
  • Appelez un dératiseur. Si vous ne pouvez pas vous débarrasser des rats vous-même ou si vous préférez que quelqu’un d’autre s’en charge, faites appel à un dératiseur. Recherchez des entreprises dans votre région et posez-leur des questions sur leurs méthodes pour vous assurer qu’elles vous conviennent. Bien que cette méthode ait toutes les chances de fonctionner, c’est aussi l’option la plus coûteuse.

À lire aussi Les Crottes de Loir : Comment les identifier ? (PHOTO)

Un mot sur la façon de se débarrasser des rats sans cruauté

Il est impossible de tuer les rats sans cruauté.La meilleure façon de s’en débarrasser est donc de les tenir à l’écart ou d’essayer de rendre votre jardin et votre maison moins attrayants pour eux.Il ne faut jamais utiliser de pièges à glu pour les nuisibles, quels qu’ils soient.

Les poisons utilisés pour les rats peuvent également tuer les renards, les hiboux ou les faucons qui mangent les rats. Si vous devez utiliser un piège mortel, il est préférable d’utiliser un piège solide en bois et en métal, et non en plastique.

Tuer les rats avec du bicarbonate de soude

Vous avez peut-être lu qu’il était possible d’utiliser du bicarbonate de soude pour tuer les rats. L’idée est que la poudre réagit avec les acides de leur estomac de manière à les tuer. Mais il est peu probable que cette méthode fonctionne. Si elle fonctionnait, il s’agirait d’une mort lente et douloureuse. Vous pourriez vous retrouver avec des rats mourants qui se cachent dans votre maison sans que vous puissiez les trouver. Pour toutes ces raisons, ce n’est pas une bonne façon d’essayer de se débarrasser des rats dans votre maison.