Rongeur Loir forêt

Les Crottes de Loir : Comment les identifier ? (PHOTO)

Le monde des animaux est vaste et varié, leurs excréments le sont aussi ! Les crottes de loir en font partie, elles peuvent être trouvées dans divers endroits et sont souvent confondues avec celles d’autres animaux, comme les rats. Bien savoir à quoi ressemble les crottes de loirs et les différencier permet de valider la présence de cet animal dans une zone :

Qui est le Loir ?

Le loir, également connu sous le nom de rat-bayard, est un petit mammifère nocturne. Ils vivent principalement dans les greniers, profitant de leur régime alimentaire composé de fruits, de noix, d’insectes et même parfois de petits vertébrés. Ce pygmée omnivore passe la majeure partie de l’année caché, n’émergeant que pendant les mois chauds pour se nourrir.

Reconnaître les Crottes de Loir

Pour différencier les crottes de loir de celles d’autres animaux, il faut prendre en compte plusieurs caractéristiques. Tout d’abord, les crottes de loir ont souvent une forme bien distincte, tout comme les crottes de lapin

La Forme et la Taille

Semblables à des petits bâtonnets bruns ou noirs, les crottes de loir mesurent entre 4 et 6 mm de longueur – plus petites que celles po du rat. De plus, elles sont légèrement incurvées avec des extrémités pointues. Visuellement, les excréments de cet animal nocturne ressemblent à ça :

Identify poo | The Wildlife Trusts

La Consistance

Au toucher, ces excréments présentent un aspect granuleux dû à la présence d’exosquelettes d’insectes et de morceaux de coquilles de noix dans leur alimentation. Une forte pression est nécessaire pour écraser les crottes de loir en raison de leur consistance solide, contrairement aux crottes de rat qui sont généralement molles et se déforment facilement.

Les Crottes de Rats : Comment les Distinguer ?

Maintenant que nous avons examiné les crottes de loir, il est temps de s’intéresser à celles des rats. Les différences principales sont les suivantes :

  1. La taille et la forme : Les crottes de rat mesurent généralement plus de 10mm, soit près du double des crottes de loir. Plus cylindriques, elles sont également moins sinueuses.
  2. La couleur : Tandis que les crottes de loir sont généralement de couleur brun foncé à noir, celles des rats varient en fonction de leur régime alimentaire, prenant en général une teinte gris-vert à marron.
  3. La consistance : Comme mentionné précédemment, les crottes de rat sont plus molles et se déforment facilement sous la pression du doigt.

À lire aussi : Comment identifier une crotte de renard : astuces et conseils pratiques pour reconnaître leurs traces

C’est grâce aux excréments que vous saurez s’il y a un Loir à proximité

Vous pourrez trouver des crottes de loir dans divers endroits, principalement là où l’animal s’est installé pour vivre ou se nourrir, mais aussi là où il bouge durant ses sorties nocturnes. Les greniers, caves, placards et autres espaces sombres et tranquilles sont le refuge idéal pour ces petits mammifères. Il est fréquent de découvrir leurs excréments sur les sols, les meubles et même dans les aliments entreposés. De ce fait, ils peuvent causer d’importants désagréments en termes de propreté et d’hygiène.

Savoir reconnaître et différencier les crottes de loir et celles des rats vous sera utile pour détecter la présence de l’un ou l’autre de ces animaux chez vous. Une infestation par ces rongeurs peut entraîner des dégradations matérielles (ronger les câbles électriques, les structures en bois, etc.) ainsi que des problèmes de santé liés à leurs excréments qui peuvent transporter des maladies ou favoriser la prolifération de parasites.

Même s’il peut être difficile de se débarrasser de ces petits mammifères une fois qu’ils se sont installés, prendre des mesures préventives –telles que le nettoyage régulier des espaces susceptibles de les attirer et le stockage adéquat de la nourriture– peut réduire leurs chances d’élire domicile chez vous.

Les crottes de Loir sont-elles bonnes pour le compost ?

Les crottes de loirs peuvent-elles être utilisées dans le compost ? Cette question intéresse de nombreux jardiniers soucieux de la durabilité et de l’efficacité de leur compost. Les loirs, petits rongeurs nocturnes, laissent derrière eux des excréments qui pourraient, à première vue, sembler être une addition utile au tas de compost. Cependant, il est important de comprendre les implications de l’ajout de crottes de loirs à votre compost et les meilleures pratiques à suivre pour garantir un compost sain et sûr. Les crottes de sanglier sont également une déjection très intéressante pour votre compost.

En Résumé

Les crottes de loir sont des éléments clés pour détecter leur présence dans votre habitat. Leur petite taille, forme sinueuse, couleur foncée et consistance granuleuse les distinguent des excréments de rat. En sachant les différencier, vous pourrez mieux gérer les problèmes liés aux infestations et adopter des pratiques adaptées à maintenir votre environnement propre et en bonne santé.